Médias et médiations culturelles au Luxembourg

Textes en langues française 192 pages, 150 x 240 mm Réliure à l’anglaise



ISBN 978-2-87954-250-8

22,00 €


Inhalt

Les directeurs de cet ouvrage, Marion Colas­Blaise et Gian Maria Tore, sont tous les deux enseignants­ chercheurs à l’Université du Luxembourg. Marion Colas­Blaise est spécialisée en sémiotique littéraire et visuelle ainsi qu’en linguistique. À ce titre, elle a dirigé notamment « Identités. Incursion tunisienne dans les lettres luxembourgeoises », « Le sens de la métamorphose » et « La question polyphonique ou dia­logique en sciences du langage ». Gian Maria Tore est sémioticien et expert en communication et en art. Il codirige la revue internationale « Signata – Annales des sémiotiques » et organise, avec la Cinéma­thèque de Luxembourg, l’«Université populaire du cinéma ».

L’ouvrage s’attelle à expliquer en quoi la notion de médiation permet de comprendre les mécanismes à la base de la création et de la diffusion de la culture vivante. Véritable radiographie de la scène médiatique et culturelle du pays, le livre « Médias et médiations culturelles au Luxembourg » atteste, analyse et évalue une réalité actuelle tout en envisageant une projection dans l’avenir.

« Médias et médiations culturelles au Luxembourg » est publié dans la collection Openscience. Cette nouvelle collection des Éditions Guy Binsfeld offre une tribune aux publications scientifiques et se veut ouverte aux différentes disciplines de la science et de la recherche.

Directeurs de l'ouvrage,

Marion Colas-Blaise est professeur à l’Université du Luxembourg. Elle est spécialisée en sémiotique et en linguistique. Parmi ses ouvrages, en codirection : Identités (Luxembourg, 2006), Le sens de la métamorphose (Limoges, 2009) et La question polyphonique ou dialogique en sciences du langage (Metz, 2010).

Gian Maria Tore est enseignant-chercheur à l’Université du Luxembourg. Il est spécialisé en sémiotique, communication et art. Ses cours portent sur l’étude de films et sur l’étude des médias. Il codirige la revue internationale Signata – Annales des sémiotiques/Annals of Semiotics et, avec la Cinémathèque de Luxembourg, l’ « Université populaire du cinéma ».